Get Adobe Flash player

Mise à jour le 15/12/03

NB : Les informations présentées sur ce site sont des données brutes à l'usage exclusif des professions de santé, elles nécessitent des connaissances médicales et statistiques précises pour pouvoir être utilement interprétées et ne peuvent être reproduites ou utilisées sans autorisation. Les patients ou familles qui souhaiteraient en comprendre la signification doivent s'adresser à leur néphrologue référent.


Cathéters (France Métropolitaine) - Année 2003


Type de cathéters implantés en 2003 : nombre de manchons, technique Moncrief


26 centres du RDPLF participent au module de suivi des cathéters dont 24 centres de France métropolitaine, 1 centre de La Réunion et 1 centre Belge. En 2003, ces centres ont implanté 274 cathéters.
97 % des cathéters sont implantés par un opérateur fidélisé.
La plupart des cathéters (89 %) comportent 2 manchons en dacron. Seuls 2 centres sur les 26 étudiés implantent des cathéters à un seul manchon en dacron. Durant la période étudiée, 16 cathéters ont été implantés avec enfouissement initial selon la technique de Moncrief. Ils ont été extériorisés en moyenne 66 jours plus tard (mediane : 45 jours avec des extrèmes de 20 jours à 107 jours)


Haut de page


Portage nasal au cours de l’année 2003


Sur les 274 cathéters implantés durant la période dans les centres qui participent au module :
- il n’a pas été effectué de prélèvement nasal dans 36 % des cas,
- quand un prélèvement nasal a été pratiqué, la présence d’un staphylocoque aureus a été mis en évidence dans 36,5 % des cas et a été traité.


Haut de page

Implantation cathéter de Moncrief (période 1996-2003)



- 139 cathéters (7,3 %) ont été implantés, dans 11 centres différents, avec enfouissement selon la technique de Moncrief
Le délai avant extériorisation a varié de 3 jours à 38 mois, avec un délai moyen de 114 jours et une médiane de 53 jours.
Haut de page


Survie des cathéters de dialyse péritonéale


La survie de 1800 cathéters a été évaluée (Belgique, France métropolitaine et Réunion). La probabilité de durée du cathéter de DP est de 94 % à 2 ans et 85 % à 5 ans, supérieure au minimum recommandé par les DOQI ; les résultats du Registre peuvent donc représenter une très bonne référence pour permettre à chacun de comparer sa propre survie de cathéter. Nous n'avons pas mis en évidence de différence de survie entre les cathéters posés selon la technique de Moncrief et ceux posés de manière conventionnelle.

surviekt

Haut de page


Autres résultats à venir


D'autres analyses portant sur le module cathéter seront mises en ligne fin décembre et début janvier. Reconnectez vous régulièrement sur le site pour en prendre connaissance.