Get Adobe Flash player

Mise à jour le 02/06/10

NB : Les informations présentées sur ce site sont des données brutes à l'usage exclusif des professions de santé, elles nécessitent des connaissances médicales et statistiques précises pour pouvoir être utilement interprétées et ne peuvent être reproduites ou utilisées sans autorisation. Les patients ou familles qui souhaiteraient en comprendre la signification doivent s'adresser à leur néphrologue référent.



Powerpoint

 

Anémie (France Métropolitaine) - Année 2009


Ce module fait parti des modules optionnels ; il a été introduit dans la base de données en 2005. Les analyses sur le traitement de l'anémie antérieurement à cette date étaient réalisées sur le module Dialyse Adequate et donc parfois sur des populations de patients et des centres légèrement différents. Au total, 483 patients sur 24 centres sont inclus en France métropolitaine dans ce module en 2009.

Répartition des taux d'hémoglobine


Seul le dernier examen de 2009 a été pris en compte pour chaque patient. Par rapport aux années précédentes y compris 2008, on observe une diminution du pourcentage de patients avec hémoglobine élevée (>12 g), attitude probablement influencée par les dernières recommandations.

graph.1.hemoglobine


Haut de page

Traitement de l’anémie par Fer et Erythropoiétine


Seul le dernier examen de l'année 2009 a été pris en compte pour chaque patient et nous n’avons retenu que les dossiers pour lesquels nous avions une information complète concernant le traitement par Fer et Erythropoietine. Par rapport aux années précédentes, on observe une stabilité des pratique mise à part une tendance à augmenter le recours à l'utilisation du fer seul (7,9 % au lieu de 6,1 % en 2008 : de même l'association Fer + activateurs de l'érythropoiese qui avait déjà augmentée en 2008, augmente encore légèrement en 2009.

graph_2_traitement_fer_epo

Haut de page

 

Fréquences des injections d'Erythropoiétine en janvier 2009 (échantillon de 371 patients)


La répartition des fréquences d'injection dépend bien entendu du type d'activateur de l'érythopoièse utilisé : l'injection tous les 15 jours prédomine pour la darbepoetin, alors que l'injection hebdomaire est le plus souvent utilisée avec les époiétines beta et alpha. L'introduction d'agents à durée d'action longue apparaît également sur cette courbe.

graph.3.frequence_epo_inject


Haut de page