Get Adobe Flash player

Traitement initial des péritonites - recommandations ISPD 2010

(texte initiale téléchargeable en cliquant ici)
figure1

Traitement initial des péritonites : (1) Evaluation continue et adaptation du traitement basés sur les résultats des cultures et de l’antibiogramme ; se référer au texte principal pour les germes spécifiques cultivés. Le temps de contact en traitement discontinu doit être d’au moins 6 heures. (2) la vancomycine peut être envisagée si le patient a un antécédent d’infection ou de colonisation par un Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline, si l’état clinique est altéré ou s’il a un antécédent d’allergie sévère à la pénicilline ou aux céphalosporines. Si le centre a un taux croissant de résistance à la méthicilline, la vancomycine doit être également envisagée. (3) Si le patient est allergique aux céphalosporine, l’aztreonam est une alternative à la ceftazidime ou au céfépime. La vancomycine et la ceftazidime sont compatibles en cas de mélange dans une même poche si le volume est supérieur à 1 litre ; cependant, ces antibiotiques sont incompatibles mélangés dans la même seringue ou dans une poche vide pour réinjection. Les aminoglycosides ne doivent pas être ajoutés dans le même échange avec les pénicillines car ils sont incompatibles.