Get Adobe Flash player

Symposium du RDPLF - 15 Avril 2011 (14h15)

DP : Vers une incitation financière ?

Jean Paul ORTIZ

Cabestany - Pyrénées Orientales

Le constat partagé sur le développement de la dialyse péritonéale est invariable depuis plusieurs années : cette technique est peu utilisée en France par rapport à d’autres pays Européens, et son développement entre les différentes régions, à l’intérieur d’une même région entre les différentes équipes connaît des disparités très importantes. L’ensemble des acteurs s’interrogent sur les causes de ces disparités. Elles sont multiples : effet d’ « école », effet de la formation initiale des néphrologues, caractères sociologiques différents de la population traitée, contexte financier des patients en particulier pour l’hébergement, très variable, etc… Mais on ne peut occulter les enjeux financiers autour de la dialyse péritonéale. Ces enjeux concernent à la fois, les établissements de soins lors de l’initialisation de la dialyse péritonéale, mais également les structures chargées de la gestion de la dialyse péritonéale à domicile, et la prise en compte du travail médical que cela implique. Or, tout le monde est d’accord pour considérer qu’un patient en dialyse péritonéale nécessite une dose médecin importante. Il y a donc bien nécessité de le rémunérer.

Cette demande constante semble être aujourd’hui mieux entendue de la part des décideurs. Des négociations ont été engagées avec la Caisse Nationale d’Assurance Maladie depuis de nombreux mois. Tout en restant prudent sur le résultat final, il semble que nous soyons près d’aboutir à un accord. Les informations les plus récentes pourront être données au cours de ce séminaire du RDPLF.