Get Adobe Flash player

Symposium du RDPLF - 15 Avril 2011 (15h30)

Rôle de la diététicienne et de l'outil d'évaluation dans la fiabilité des enquêtes alimentaires en dialyse péritonéale.

Corinne Liger, Christian Verger

Hopital René Dubos, Pontoise, France

Introduction : Le but de cette étude a été d'évaluer la qualité de l'enquête alimentaire en DP et le rôle de la diététicienne.
Méthode : 1122 enquêtes alimentaires réalisées dans notre centre par une diététicienne dédiée utilisant le logiciel disponible sur le site du RDPLF. Nous avons demandé au RDPLF de comparer nos résultats à ceux de l'ensemble des centres à partir 1847 enquêtes du registre. La fiabilité de l'enquête était prise en compte et notée de 1 à 5 par l'enquêteur. Nous avons corrélé les apports protidiques à ceux estimés par la production d'urée, selon que l'enquête alimentaire était faite par une diététicienne ou non et selon qu'elle utilisait le logiciel proposé par le RDPLF ou non.

Résultats : au niveau de notre centre, le coefficient de corrélation était constamment significatif et supérieur à 0,42. La corrélation était moins bonne (R=0,42) dans le dernier bilan des patients notés peu fiables, la meilleure (R=0,60) au cours du dernier bilan des patients notés fiables. Sur l'ensemble des patients du RDPLF, les diététiciennes n'utilisant pas le logiciel avaient la corrélation la plus faible (R = 0,22), les infirmières avec le logiciel une corrélation intermédiaire (R=0,29), les diététiciennes avec le logiciel avaient la meilleure corrélation (R=0,42), proche de nos résultats, mais toutes n'étaient probablement pas des diététiciennes dédiées.

Conclusion : ces résultats démontrent l'importance d'avoir une diététicienne dédiée et l'utilité de l'aide d'un logiciel d'enquête afin de comparer avec une fiabilité satisfaisante les apports protidiques et le catabolisme azoté.