Get Adobe Flash player

Symposium du RDPLF - 15 Avril 2011 (12h00)

Dialyse péritonéale chez les patients polykystiques. Données du Registre de Dialyse Péritonéale de Langue Française (RDPLF)

Thierry Lobbedez1, Malick Touam2, David Evans3, Jean-Philippe Ryckelynck1, Bertrand Knebelman4, Christian Verger5

1CHU Clemenceau, Caen, France ; 2AURA, Paris, France ; 3RDPLF, Pontoise, France ; 4CHU Necker, Paris, France ; 5RDPLF-Ch R Dubos, Pontoise, France

Il a été émis l'hypothèse que la polykystose était associée à l'échec de la dialyse péritonéale et à un risque augmenté de péritonites comparativement aux autres néphropathies.


Objectif : Etudier si la polykystose est un facteur de risque d'échec de la dialyse péritonéale et/ou de l'infection péritonéale.
Méthode : Etude rétrospective (01/01/02 au 31/12/02, fin d'observation : 31/12/2008) de 4162 patients incidents en dialyse péritonéale non diabétique. Les patients non polykystique (PKR) ont été comparé aux polykystique (non-PKR).


Résultats : 3818 patients PKR ont été comparé à 344 patients non-PKR. Les patients PKR étaient plus jeunes, présentaient moins de comorbidités était plus fréquemment traités par la dialyse péritonéale automatisée et moins fréquemment assisté que les autres patients. La première cause d'arrêt de dialyse était la transplantation pour les PKR et le décès pour les autres patients. En analyse multivariée seul les comorbidités et la taille du centre étaient associées à la survie de la méthode. Il n'y avait pas d'association entre PKD et le risque d'infection péritonéale (global ou infection d'origine entérique) Discussion: Le volume rénal et l'association de la diverticulose colique pourrait être des facteurs favorisant l'échec de la dialyse péritonéale chez les patients polykystique en augmentant le taux de complications pariétales et le risque d'infection péritonéale. Cette association n'a pas été observée. Il est possible que la sortie par transplantation des patients PKR empêche l'observation de la survenue de l'événement échec de dialyse péritonéale


Conclusion: La dialyse péritonéale peut être utilisée chez les patients atteints de polykystose candidats à une transplantation rénale.