Get Adobe Flash player

Symposium du RDPLF - 14 Avril 2011 (Session Med II : 16h15)

Péritonite chronique stérile guérie apres ablation d'une prothèse herniaire

Dominique Pagniez, Celia Lessore, Thomas Guincestre, Géraldine Robitaille, Jean Baptiste Beuscart Hôpital Huriez, Lille, France

Nous rapportons le cas d'un patient avec une péritonite chronique stérile (PCS) et une prothèse herniaire.
Un patient diabétique de 68 ans commençait la DPCA en juillet 2008. Le 13 juin, un cathéter de Tenckhoff avait été inséré, et une hernie ombilicale traitée par mise en place d'un treillis prothétique intrapéritonéal (Bard Ventralex®). En août, un premier épisode de péritonite stérile évoluait favorablement sous traitement par vancomycine. Le 21 janvier 2009, le patient signalait que les poches étaient troubles depuis le début de l'année, sans autre symptomatologie. On retrouvait entre 270 et 2640 éléments par mm3, en majorité polynucléaires. Toutes les cultures étaient négatives, notamment pour les champignons et les mycobactéries. Le taux d'amylase péritonéal était normal. Plusieurs traitements antibiotiques s'avèraient inefficaces. Un scanner abdominal retrouvait une lithiase vésiculaire non compliquée, et une zone liquidienne derrière la prothèse. Une coelioscopie, pratiquée le 16 juin, ne retrouvait pas d'anomalie, et permettait l'ablation de la prothèse. L'effluent se clarifiait en quelques jours.
La responsabilité du treillis prothétique dans la genèse de la PCS apparaît établie par sa guérison rapide après ablation. Une origine allergique semble peu probable, car la prothèse est faite de polypropylène et de polytétrafluoroéthylène, peu allergisants. Nous pensons que la péritonite stérile était réactionnelle à un foyer infectieux situé au niveau de la prothèse, comme celà est décrit avec divers foyers infectieux intra ou rétropéritonéaux (De Freitas DG, Perit Dial Int 2005; 25: 146-51).
L'éventualité d'une PCS prothétique doit être prise en considération lors de la discussion du traitement des hernies en dialyse péritonéale.