Get Adobe Flash player

Symposium du RDPLF - 14 Avril 2011 (Session Med II : 15h00)

La technique de Moncrief-Popovich (M-P) : actualisation de l'expérience d'un centre.

Zuzana Rihova, Maria Mesquita, Isabelle Brayer, Nadine Rossez, Gregory Callebaut, Luc Hooghe, Max Dratwa CHU Brugmann, Bruxelles, Belgium

En 2005, nous avions présenté les résultats favorables de notre expérience initiale (1998-2004) avec la technique de M-P. La présente étude est donc une actualisation de la précédente toujours en termes de risque infectieux et de survie du cathéter, compte tenu du fait que 3 chirurgiens, et non plus 1, ont implanté les cathéters.
Soixante-six cathéters (Swan-Neck coil) ont donc été implantés chez 63 patients (35 hommes, 28 femmes) du 01/01/06 au 01/10/10. Ces patients, d'âge médian 57 ans ont totalisé 1171 mois-patients (médiane 17 mois). Le délai médian entre implantation et première utilisation a été de 62 jours (écart 13-483 jours). Sur les 63 patients, 25 sont toujours en DP, 5 ont quitté notre centre, 6 sont transplantés, 14 sont décédés et 13 ont été transférés en hémodialyse dont 6 pour péritonites réfractaires. La probabilité de survie à 2 ans du cathéter est de 85,4 %. L'incidence de péritonite était de 1/28.4 mois-patients et 6 cathéters (7,6%) ont été retirés pour péritonite réfractaire. La durée moyenne entre le premier échange de DP et la première péritonite était de 13,3 mois. Une infection du site d'émergence a été observée chez 10 patients (incidence 1/117 mois-patients) sans nécessité de retirer le cathéter et 2 patients ont présenté simultanément une ISE et une péritonite.
Conclusion:Comparée à nos résultats de 2005 et à ceux du RDPLF (statistiques 2008), la survie des cathéters implantés selon M-P est restée similaire ; l'incidence des ISE, basse dans notre centre, a cependant augmenté.