Get Adobe Flash player

Symposium du RDPLF - 14 Avril 2011 (Session Med I : 15h45)

Ultrafiltration comparée selon diverses concentrations de solutions hypertoniques.

Didier Aguilera, Eric Da Costa, Fredéric Somda, Julie Leger CH Jacques Lacarin, Vichy, France

Les solutés glucosés (G) 3.86% sont utilisés pour produire de l'ultrafiltration (UF). L'utilisation de ces poche est associée à une absorption de G. Les poches à 2.27% sont peu utilisées en France. Quel place pour le G 2.27%, et pour quel bénéfice ? Nous avons mesuré l'UF générée au cours d'un teste de perméabilité avec une poche d'icodextrine (I) de 12 h, de G 3.86% et 2.27% à 4 heures ainsi que la PIP et la quantité de G absorbé à 30 et 60 minutes.
20 patients (9 F et 11 H) agés de 66.1 ± 13.6 ans ont participé à l'étude. L'UF obtenu sous I est de 464.3 ± 450.9 ml. Celle obtenue avec les poches de 2.27% et 3.86% est de 583.3 ± 262.3 ml vs 855.6 ± 316.6 ml p<0.05. L'UF de la poche 3.86% n'est pas influencé par l'UF de la poche I alors qu'elle est inversement proportionnelle à l'UF de la poche I pour les 2.27%. L'UF obtenue, avec les 3.86% comparativement aux 2.27% est sensible à l'augmentation de PIP. La réduction de G est pour les poche de 2.27% de 21.3% à 30 minutes (soit 4.8 g/l) et 35.8% à une heure (soit 8.1 g/l). L'absorption double lors d'utilisation de 3.86%. L'UF produite entre 3.86% et 2.27% est de 30% supérieure pour une absorption de glucose majorée de 43%.
En fonction de l'UF souhaité et il peut être intéressant d'utiliser des 2.27%. La contre partie est une économie d'absorption de glucose non négligeable eu egard à l'UF produite.