Get Adobe Flash player

Symposium du RDPLF - 14 Avril 2011 (Session Med I : 15h30)

Traitement de la carence martiale par injection d'une dose totale de fer dextran en dialyse péritonéale.

Maxence Ficheux, Pascal Cuny, Angelique Lecouf, Jean-Philippe Ryckelynck, Bruno Hurault de Ligny, Thierry Lobbedez CHU Caen, Caen, France

Introduction : La carence martiale des patients traités par dialyse péritonéale est rarement traitée par voie intraveineuse. La volonté de protéger le capital veineux peut expliquer cette observation. Le fer dextran de bas poids moléculaire a l'avantage de corriger la carence martiale en une perfusion unique. L'objectif principal de cette étude est de déterminer si une dose unique de fer dextran permet de corriger la carence martiale pendant une durée de 4 mois.
Méthode : Il s'agit d'une étude prospective observationelle portant sur des patients anémiques (hb<11g/dl) ayant une carence martiale (ferritine < 100µg/l et/ou un coefficient de saturation de la transferrine (CS) < 20%) traités par dialyse péritonéale. Ces patients devaient être résistants ou intolérants au fer oral. Ils recevaient une dose unique de fer dextran à l'inclusion.
Résultats : Sur 17 patients inclus, 12 ont été analysés. Ils ont reçu une dose de 742±150 mg de fer dextran sans effet indésirable rapporté. Il a été observé entre M0 et M4 une augmentation du taux d'hémoglobine (10,1±0,7 g/dl vs 11,4±1,2g/dl, p<0,05) , de la ferritine (66±46 µg/l vs 212±121 µg/l, p<0,05) et du CS (14±5 % vs 23±8, p<0.05). La dose d'érythropoïétine est restée stable pendant les 4 mois. Parmi les 12 patients traités, 10 avaient une ferritine>100µg/l et un CS>20% après 4 mois de traitement.
Conclusion :Chez le patient traité par dialyse péritonéale, le fer dextran de faible poids moléculaire en injection unique permet de corriger l'anémie ferriprive pour une durée de 4 mois.