Get Adobe Flash player

Symposium du RDPLF - 14 Avril 2011 (Poster n°20)

Hospitalisation pour infection péritonéale et maladie d'Alzheimer: une association mortelle...

Mark Libertalis, Zuzana Rihova, Katherina Vandenhoute, Ibrahim Alcan, Nadine Rossez, Françoise Dumortier, Max Dratwa

CHU Brugmann, Bruxelles, Belgium

Un patient de 79 ans en DPCA assistée depuis janvier 2006 est hospitalisé le 27/12/2009 pour douleurs abdominales. Son effluent péritonéal est trouble; il contient 1760 leucocytes/µl, dont 68% de neutrophiles. Il est placé sous antibiothérapie intra-péritonéale empirique (vancomycine et amikacine). On note parmi ses antécédents principaux une HTA, une BPCO, un diabète de type 2 non insulino-requérant, une hypercholestérolémie, une arthrose généralisée ainsi qu'une démence de type Alzheimer.
L'évolution clinique favorable sur le plan abdominal durant les 72 premières heures, est confirmée par une réduction du nombre de leucocytes dans le dialysat (482/ µl). Les cultures du dialysat révélant la présence d'un Staphylocoque coagulase-négative, l'amikacine est arrêtée. On note néanmoins une agitation importante : le patient apostrophe tout le monde dans le couloir, chute, et se trompe régulièrement de chambre...
Le 1er janvier 2010, le patient présente un état fébrile (38°). Il se plaint de douleurs épigastriques ainsi que d'une perte de l'appétit; on note à la prise de sang une majoration du syndrome inflammatoire (Leucocytes à 21930/µl et CRP à 31.1 mg/dl) alors que la cytologie du dialysat continue de décroître (GB : 290/µl). Sur le CT scanner abdominal réalisé en urgence, le radiologue de garde ne voit rien d'autre qu'un foyer de la base pulmonaire gauche, sous réserve d'artéfacts de mouvements. Une pneumonie nosocomiale précoce est couverte empiriquement par amoxicilline-clavulanate iv, et l'on ajoute de la rifadine per os pour réaliser une bithérapie anti-staphylocoques.
Le patient décède le lendemain. Les résultats de son autopsie en surprendront plus d'un....