Get Adobe Flash player

Symposium du RDPLF - 14 Avril 2011 (Poster n°13)

Péritonite à Pseudomonas : Causes et Evolution.

Hanène Gaied, Mondher Ounissi, Yosra Ben Ariba, Med Mongi Bacha, Hafedh Hedri, Ezzedine Abderrahim, Taieb Ben Abdallah, Adel Kheder

Service de Néphrologie, Tunis, Tunisia

Introduction: Les péritonites représentent une complication majeure en dialyse péritonéale . Les germes les plus souvent incriminés sont les staphylocoques (60%) et les bacilles à Gram négatif (30%). On assiste depuis quelques années à une inversion de cette proportion en faveur des BGN. La péritonite à Pseudomnas est rare mais grave et difficile à traiter. Dans notre travail nous allons étudié les caractéristiques et l'évolution des péritonites à pseudomonas .
Matériel et Méthodes: Nous avons étudié rétrospectivement dans une étude monocentrique 36 patients traités par DP et présentant une péritonite à Pseudomonas durant la période du 1989 à 2009. Résultats : Il s'agit de 16 H et 20 F âgés en moyenne de 35,3 ±11,3 ans. 27 patients étaient traités par DPCA (75 %) et 9 par DPA. La médiane de survenue de la péritonite était de 22 mois. La tableau clinique était stéréotypé, fait de douleurs abdominales et liquide trouble dans tous les cas. Quatre patients ont présenté 2 épisodes de péritonites à Pseudomonas. Différentes souches ont été mises en évidence avec une prédominance du P.aeruginosa avec un profil de résistance sauvage dans la majorité des cas. Une faute d'asepsie a été mise en cause dans 55% des cas suivies d'une infection du tunnel (11%). Dans 44% des cas la cause est inconnue. L'évolution sous antibiotique était défavorable dans 52% des cas .Nous avons déploré 2 décès .
Conclusion: Les péritonites à Pseudomnas sont de plus en plus fréquentes. Elles ont un profil de résistance sauvage aux antibiotiques et l'évolution n'est pas toujours favorable.