Get Adobe Flash player

Symposium du RDPLF - 14 Avril 2011 (Poster n°8)

La dialyse péritonéale améliore le pronostic de l'insuffisance rénale aiguë de l'hypertension maligne : à propos d' un cas.

Henry Colomb, Khaled Sirajedine, Mohamad Al Adib

CH Romans, ROMANS 26, France

Observation d' un patient de 39 ans hospitalisé dans un tableau d' hypertension artérielle maligne avec TA à 230/110, FO stade 3, créatinine à 844 µmol/l ( créatinine 61 µmol/l en 2001 ).La biologie montre une protéinurie à 1 g/j non néphrotique, données immunologiques normales : ACAN,ANCA,C3,C4,Latex,électrophorèse. Après contrôle TA, une PBR montre des lésions sévères de néphroangiosclérose maligne. Devant le jeune âge du patient, la diurèse conservée ( 2 litres sous furosémide 125 mg/j ), une prise en charge en DP est décidée. Le cathéter mis en place et la dialyse commencée immédiatement sur un cycleur avec des volumes progressivement croissants. Le retour à domicile est réalisé avec une prise en charge autonome et le patient est inscrit sur la liste de transplantation rénale. A 6 mois, nous constatons un excellent état général, un bon contrôle TA, une qualité d'épuration avec KT/V à 8,28 dont 6,61 représenté par la fonction rénale résiduelle. Nous proposons l'arrêt de la DP et la surveillance clinique et biologique montre une baisse de la créatinine jusqu' à 110 µmol/l se maintenant depuis 5 ans après l'arrêt du traitement de suppléance. Cette observation montre l'intérêt de la prise en charge en dialyse péritonéale de l'insuffisance rénale dans le cadre d'une HTA maligne ce qui n'a pas été publié. Les avantages de la DP étant la douceur du traitement, le maintien de la diurèse résiduelle beaucoup moins facile à obtenir en hémodialyse dans cette indication, et probablement une aide au contrôle de l 'HTA.