Get Adobe Flash player

Symposium du RDPLF - 14 Avril 2011 (Poster n°6)

Tuberculose péritonéale en dialyse péritonéale continue ambulatoire. A propos d'un cas.

Siham Sabri, Maria Slimani Houti, Fatima Zahra Benhima, Samira Bekkaoui, Intissar Haddya, Fatima Ezzaitouni, Naima Ouzeddoune, Hakima Rahou, Loubna Benamer, Rabea Bayahia

CHU Ibn Sina, RABAT, Morocco

Introduction : La dialyse péritonéale(DP) peut être proposée en première intention chez les patients en insuffisance rénale terminale. Son évolution peut être émaillée de complications infectieuses. Nous rapportons un cas de tuberculose péritonéale (TP) chez une patiente en DP continue ambulatoire. Cas clinique : Il s'agit d'une patiente âgée de 50 ans, qui présente quatre mois après sa mise en DP une altération de l'état général, une fièvre, des douleurs abdominales, une diarrhée, des vomissements et un dialysat trouble. La biologie retrouve un syndrome inflammatoire et une hypercalcémie. L'analyse du liquide de dialyse montre une hyperleucocytose initialement à prédominance lymphocytaire (L) puis à polynucléaires neutrophile(PNN). Les cultures étaient stériles. Une antibiothérapie empirique a été démarrée sans amélioration. La TDM abdominale a objectivé des adénopathies. Une infection à mycobatérium tuberculosis (BK) a été suspectée avec réalisation d'une culture sur milieu de Lowenstein, et on démarre le traitement (ttt) antibacillaire; deux semaines après le début de la symptomatologie initiale. La culture du dialysat conclut à un BK huit semaines plûtard. Actuellement, au septième mois du ttt, on note une bonne évolution. Discussion : La TP est rare en DP. La symptomatologie n'est pas spécifique. La prédominance des lymphocytes dans le liquide de DP n'est pas la règle. Le pronostic (Pc) vital reste sévère. Chez notre patiente le ttt présomptif précoce a permis d'améliorer le Pc. Conclusion : La TP doit être suspectée devant toute péritonite L ou à prédominance de PNN rebelle au ttt standard. Le ttt précoce est le seul garant d'un bon Pc.