Get Adobe Flash player

Symposium du RDPLF - 14 Avril 2011 (9h15)

Perméabilité de la membrane peritonéale à différents stades de la greffe rénale: En début de dialyse péritonéale et immédiatemnt après une greffe réussie.

Javier de Arteaga
Service de Nephrologie
Hospital Privado de Cordoba
Universidad Católica de Cordoba
Argentina

Introduction: Le rejet chronique de greffe est une cause importante de retour en dialyse . Ces malades présentent fréquemment des signes d´inflammation chronique et ceci peut s´associer à des changements de la permeabilité péritonéale .

Objectifs: Nous avons analyzé :1)la function de la membrane péritonéale au moment de débuter la DP chez un groupe de patients en rejet chronique , 2) leur survie en dialyse par rapport a celle d´autres non en rejet chronique . 3) Avant de retirer le cathéter, la perméabilité péritonéale d´un petit groupe de patients après une nouvelle greffe réussie.

Patients: 84 patients en DP , période 1998- 2008, 21 sont des patients présentant un rejet chronique et 63 sont en Dp pour d’autres causes. Sur 12 patients rejet chronique, nous n´avons pas trouvé de difference significative de la perméabilité péritonéale en faisant le PET précocément ( avant 3 mois) ou “ tardivement”: (plus d ´un an) : D/P creatinine 0.79 vs 0.82.( p= 0.78) . Pas de différence significative non plus en comparant la perméablité des patients en rejet chronique vs les autres :D/P creat 0.81 vs 0.78 respectivement .(p = 0.47). La survie actuarielle du groupe de patients en rejet chronique n´est pas différente de celle d´autres causes d´IRC: 67 et 65 % a 5 ans respectivement,(p =0.24), mais elle apparait liée plutot à l´âge au début de la DP.(p= 0.07) .Finalement, sur un petit groupe de 3 patients avec greffe de donneur vivant, dont 2, sont d´âge pédiatrique, des tests d´équilibration hypertoniques immediatement avant et après greffe , ont montré une importante différence en ce qui concerne le transport d´eau libre ( acquaporines) dont les 3 malades présentent un transport d´eau libre et tamisage du sodium beaucoup plus important après greffe. Ceci pourrait être lié a une surrégulation d´aquaporines a cause des corticoides.

Conclusions: la perméabilité de la membrane péritoneale des malades en rejet chronique n´est pas significativement différente de celle d´autres causes d´IRC et leur survie en DP n´est pas différente non plus de celle d´autres causes.Le transport d´eau libre immediatement aprés une greffe favorable est augmenté , evocant une surregulation d´aquaporines