Get Adobe Flash player
377
DPCA = Dialyse Péritonéale Continue Ambulatoire - Le Cathéter

Le cathéter péritonéal est un cathéter permanent, pouvant rester en place de nombreuses années en l'absence de complication. Son implantation chirurgicale représente un geste primordial conditionnant la bonne conduite ultérieure de la dialyse péritonéale et les soins locaux doivent garantir sa pérennité. De nombreux types de cathèter se sont développés depuis la description originale par Tenckhoff en 1968. Le modèle le plus couramment employé par les équipes françaises est actuellement un cathéter de silastic (silicone pur) d'une longueur de 30 cm, d'un diamètre extèrieur de 5 mm et intérieur de 2,7 mm. Il est divisé en 3 segments par 2 manchons de Dacron (appelés "cuffs") d'une longueur de 1 cm :

  • le segment intrapéritonéal d'une longueur de 16 cm est perforé sur ses 7,5 derniers centimètres pour éviter l'obstruction du sommet du cathéter par les organes intrapéritonéaux, en raison d'une pression hydrostatique négative modérée lors du drainage. Les perforations latérales sont de formes coniques d'un diamètre externe de 0,9 mm et interne de 0,5 mm, afin de prévenir l'aspiration épiploïque.

  • le segment moyen de 7 cm (ou segment sous-cutané) est situé entre les 2 cuffs. Ce segment était rectiligne sur les premiers cathéters, mais l'unanimité s'est faite sur l'utilisation de cathéters préformés ou "col de cygne", la préformation étant réalisée au niveau du segment moyen. La courbure préformée de ce segment permet, lorsque le tunnel sous-cutané l'épouse parfaitement sans contrainte, de maintenir le segment intrapéritonéal en place.
  • le segment externe sort par l'émergence, et est adapté au prolongateur ou au bouchon par un connecteur le plus souvent en titane. Les manchons en dacron ont 2 rôles : ils permettent la fixation sous-cutanée du cathéter en favorisant la prolifération fibroblastique dans le dacron, et ils empêchent théoriquement la migration bactérienne le long du cathéter.
KTsimple